filago.ch

Groupe d'étude floristique du Jura et du Jura bernois

        Le magazine

  Frênaie à laiche Carici remotae-Fraxinetum

par Eric Grossenbacher

Carex remota
Préambule
Les associations végétales, cette notion abstraite de la botanique, offrent aux botanistes l’occasion de « mettre de l’ordre » dans la nature… comme si la nature avait besoin de cette vision des choses. Mais il faut reconnaître, qu’en présence de phytosociologues, et de leurs commentaires, la nature nous apparaît différente. On la voit avec d’autres yeux. Ainsi, il existe des frontières naturelles dans la répartition de la végétation sur un territoire donné. Par exemple, si vous allez aux étangs de Bonfol, et que vous vous trouviez en bordure d’une Aulnaie… vous aurez les pieds bien au sec dans une forêt appelée Chênaie à Charme (Betulo-Carpinetum), soit la forêt constituée de Chênes et de Charmes. En revanche, à peine un demi mètre en dessous, l’Aulnaie noire (Carici elongatae-Alnetum glutinosae), les Aulnes ayant les pieds dans l’eau, vous apparaîtra comme étant dans un autre monde ! Et pourtant vous êtes bien au même endroit…

Carex remota

Présence privilégiée

L’occasion nous a été donnée d'observer de visu, en présence de Max Moor et d’Urs Bloesch donc, un bijou d’association, la Frênaie à Laiche (Carici remotae – Fraxinetum).

Ce type d’association ne ressemble à aucun autre ! C’est une forêt occupant les très légères dépressions humides du terrain. Il suffit de cette configuration humide du sol pour apercevoir le Frêne élevé et le Carex à épillets espacés (Carex remota) s’établir, avec leur cortège de plantes très caractéristiques, soulignées dans les relevés botaniques ci-dessous.

« Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es » s’applique très bien au monde végétal, aux associations végétales en particulier.

Carex remota
Relevés botaniques
L’Orvine BEOltingue F
CN 1126 Büren a.A.1066 Rodersdorf
Relevé Urs BloeschRelevé Max Moor
08.08.198822.05.1973
585'340/223’735598’270/258’780
Alt. : 555 m425 m
Aire : 400 m2200 m2
Pente : nullenulle
Sol mouillé : gorgé d’eau en permanence,
de type gley
Sol superficiel : saturé d’eau,
eau stagnante, de type gley
42 espèces49 espèces
Arbres
Recouvrement :Recouvrement :
75%80%
Fraxinus excelsior24.4
Alnus glutinosa22.2
Acer pseudoplatanus1+
Abies alba1.
Fagus sylvatica1.
Carpinus betulus.+
Acer campestre1.
 
Arbustes
Recouvrement :Recouvrement :
15%20%
Fraxinus excelsior11.
Prunus padus11.2
Alnus glutinosa1.
Euonymus europaea++
Acer pseudoplatanus++
Viburnum opulus+1.2
Coryllus avellana++
Fagus sylvatica+.
Ulmus scabra+.
Abies alba+o+
Crataegus oxyacantha.+
Ligustrum vulgare.+.2
Prunus spinosa.+.2
 
Herbes
Recouvrement :Recouvrement :
95%90%
Carex remota1.2+.2
- flacca (= C. glauca)+.2.
- sylvatica+.22.2
- strigosa.+.1
- pendula.+.2
Deschampsia caespitosa2.2+.2
Brachypodium sylvaticum+.2+.1
Poa trivialis.+.1
Festuca gigantea.r
Geum urbanum1.2+.1
Valeriana officinalis+r
Stachys sylvatica+1.2
Paris quadrifolia+1.1
Primula elatior++
Oxalis acetosella+.2+.1
Filipendula ulmaria1.1r
Cardamine amara1.1r
- pratensis.+
Geranium robertianum1.2r
- sylvaticum+.
Veronica montana.1.1
- beccabunga3.2.
Angelica sylvestris2.1.
Chaerophyllum nitidum+.
Crepis paludosa2.1.
Caltha palustris2.2.
Ajuga reptans1.2.
Viola sylvestris+.
Equisetum arvense+.
Knautia sylvatica+.
Lamium montanum2.1.
Impatiens parviflora+.
Ranunculus repens1.2.
Galeopsis tetrahit+.2.
Silene dioeca+.
Urtica dioeca+.
Adoxa moschatellina.2.2
Ranunculus ficaria.4.4
- auricomus.1.1
Circaea lutetiana.2.1
Chrysosplenium alternifolium.1.2
Glechoma hederaceum.2.2
Myosotis sylvatica.+.2
Arum maculatum.+.1
Galium odoratum (Asperula odorata).1.2
Pulmonaria obscura.+.1
Hedera helix.1.1
Rubus fruticosus.+.1
Rumex sanguineus.r
Cirsium oleraceum.r
Potentilla sterilis.r
Athyrium filix-femina.r
Polygonatum multiflorum.r
 
Mousses
Mnium undulatum.+.5


Carex remota Remarques

  1. L’Orvine est le ruisseau qui suit le talweg du petit vallon d’Orvin, dans le Jura bernois, pour se jeter dans La Suze à Frinvillier.
  2. Oltingue, dans le Sundgau, se situe sur sol français, non loin de la frontière suisse et du village de Rodersdorf SO, au NNW de Laufon (Bâle-Campagne).
  3. Carex remota, la Laiche à épillets espacés, est l’un des Carex les plus faciles à reconnaître… justement à cause de ses épillets très écartés.
    C’est la caractéristique de l’association. « On appelle espèce caractéristique une espèce qui a son optimum écologique dans un milieu déterminé ». Le Frêne élevé Fraxinus excelsior a son optimum écologique dans l’alliance Alno-Ulmion (= Fraxinion), soit la Frênaie humide.
    Toutes les espèces soulignées sont bien « à leur place » dans la Frênaie à Laiche.
    « La Frênaie à Carex à épillets espacés est une unité rare, située dans les vallons (cas de celle de L’Orvine), et est d’autant plus rare lorsqu’elle est en pleine forêt, comme à Oltingue ».


Bibliographie
  1. « Vegetationskartierung der Waldungen der Burgergemeinde Biel »
     Urs Bloesch, L. Bader, O. Bürgi
     Biel (Forstverwaltung), 1991
  2. « Stations forestières » du canton du Jura et du Jura bernois : Vol. 1 « Clé de détermination des stations forestières » / Vol. 2 « Commentaires »
     Plusieurs auteurs
     Service des forêts du canton du Jura / Office des forêts du canton de Berne, 1998
  3. Notes personnelles (relevé d’Oltingue) / E.Gr, 1973

Remerciements
 A MM. :
  Max Moor, à titre posthume, Bâle ;
  Urs Bloesch, Bienne ; Nicolas Bessire, La Neuveville ; Jean-Michel Gobat, Uni NE ; Normand Imer, Diesse.

Eric Grossenbacher
La Neuveville
avril 2009

© Groupe d'étude floristique du Jura et du Jura bernois 2010
Dernière mise à jour: 23 mars 2011
Auteurs du site: Philippe Juillerat et Marc Jeannerat